Vélo : le « Réseau express » des écologistes permettra-t-il à Lyon de rattraper Strasbourg ou Grenoble ?

Objectif : dérouler « entre 200 et 250 kilomètres » de pistes cyclables d’ici à 2026. En reliant les communes de l’agglomération entre elles, les autoroutes à vélo promises par les élus EELV de la Métropole ambitionnent de démultiplier l’usage de la bicyclette. Le Grand Lyon n’est pas le premier à se lancer dans un tel chantier.

velo-GrandLyon
A l’entrée du pont Morand, dans le 6e arrondissement de Lyon. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Les « vélotafeurs » - les cyclistes qui ne jurent que par leurs bicyclettes pour se déplacer, notamment entre leur domicile et leur lieu de travail - en ont rêvé. Bruno Bernard ne l’a pas encore fait… Mais le « REV », pour « Réseau express vélo », promis par le président (EELV) de la Métropole de Lyon, est en route. Dans la programmation pluriannuelle des investissements (PPI), votée lors du dernier conseil du Grand Lyon, le 25 janvier, les élus ont validé une enveloppe de 200 millions d’euros allouée au projet « Métropole cyclable et apaisée » (la somme comprend aussi les aménagements prévus pour les déplacements piétons). De quoi éclaircir un peu [lire ci-dessous l’encadré « Un calendrier très flou »] le chantier d’autoroutes à vélo, engagement phare des écologistes qui tiennent le guidon de la collectivité depuis l’an dernier.

Au total, la Métropole prévoit la création de 250 kilomètres de pistes cyclables d’ici à la fin du mandat, en 2026. Le grand « REV » à 450 kilomètres vendu dans le programme des écologistes pendant la campagne électorale n’était donc pas contractuel… Cet objectif est visé pour l’horizon 2030. Voire même déjà revu à la baisse. « On part plutôt sur

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Brianne Cousin