Hausse du coût du logement, que proposent les candidats à Toulouse ?

Phénomène à combattre à gauche. Problématique sous contrôle et sous surveillance à droite, la question de la gentrification clive les différentes listes en lice à Toulouse. Tour d'horizon des propositions des uns et des autres en la matière.

gentrification tlse 2
Démolition de maisons anciennes qui seront bientôt remplacées par 31 logements sociaux à prix maîtrisés dans le quartier des Minimes, à Toulouse / © Gael Cérez

Marqueur politique, le concept de gentrification incarne à lui seul le clivage droite‐gauche dans le contexte des prochaines municipales. Pour Annette Laigneau, élue LR et 6e adjointe au maire en charge de l’Urbanisme, « c’est un phénomène négatif, car une ville doit avoir une mixité dans sa population avec des gens de toutes classes sociales, mais Toulouse n’est pas concernée ».

De l’autre côté de l’échiquier politique, le diagnostic est tout autre. « Aujourd’hui, nous ne pouvons rester inactifs face à une ville de plus en plus gentrifiée, clame Nadia Pellefigue, tête de liste UNE (PS‐PRG‐PCF‐citoyens). Comme les salaires de la majorité des Toulousains n’augmentent pas et que les loyers sont en hausse, ils s’en vont à l’extérieur. » La gentrification « se traduit par un changement des identités urbanistiques, de la manière de vivre, et des typologies de logements, analyse de son coté François Piquemal, candidat sur la liste Archipel Citoyen. C’est la transformation d’une ville en un espace réservé à ceux qui en ont les moyens économiques. C’est la transposition dans l’espace de la lutte des classes en lutte des places. »

Rembobinons. La gentrification peut se définir comme l’arrivée progressive d’une classe sociale aisée dans un quartier populaire. Le mécanisme s’accompagne généralement d’une hausse des prix de l’immobilier qui peut pousser les habitants historiques à quitter leur quartier. 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Gael Cérez