Exit l’Azuréenne de protection, bonjour Protection Groupe. Selon nos informations, Toulouse Métropole Habitat vient de choisir le nouveau prestataire chargé de sécuriser certains de ses logements sociaux au Mirail. La mission était assurée depuis 2017 par l’Azuréenne de protection, dont la mission était notamment d'empêcher les trafiquants de drogue d’occuper les halls d’entrée de certains immeubles du Grand Mirail et des Izards.

En trois ans, l’entreprise marseillaise a fait plusieurs fois polémique. En octobre 2019, la préfecture de Haute-Garonne aurait en effet alerté Toulouse Métropole : certains des employés tchétchènes de cette société de gardiennage auraient été fichés S pour radicalisation et suivis à ce titre par la Direction générale de la sécurité intérieure, selon 100 % Radio. En outre, d'après France Bleu Occitanie, les services de police soupçonneraient certains agents de la société de tremper dans le trafic de drogue. Un comble pour ces employés, censés au contraire le perturber dans les résidences placées sous leur surveillance.

« C'est la même entreprise »

L’Azuréenne sentant le souffre, Toulouse Métropole Habitat aura donc préféré changer de prestataire. Mais en apparence seulement, car l’Azuréenne de protection fait partie des actionnaires de sa remplaçante. Cr . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois