Porteur d’un bilan mitigé sur le logement, le député Mickaël Nogal retourne au lobby agroalimentaire

LÉGISLATIVES 3/10 - SÉRIE : LE BILAN DES DÉPUTÉES ET DÉPUTÉS DE LA HAUTE-GARONNE - Le député qui a axé son mandat sur le thème du logement, est notamment l’auteur d’une proposition de loi qui, loin de faire l’unanimité dans le secteur, risque de ne jamais voir le jour. Il a annoncé il y a plusieurs mois son départ pour prendre ses fonctions à la tête de la direction générale de l'Ania, un poids lourd du puissant lobby agroalimentaire.

FRA : Assemblee Nationale : Questions au Gouvernement
Le député Mickaël Nogal, le 7 mars 2018, lors d’une séance de questions d’actualité au gouvernement à l’Assemblée Nationale. Quatre ans plus tard, il retourne dans le privé. Photo: Nicolas Messyasz / Hans Lucas

Sa priorité
Pour un premier mandat entamé à l’âge de 26 ans, le benjamin des députés haut-garonnais, Mickaël Nogal, a eu des responsabilités non négligeables à l’Assemblée nationale. Dès juin 2017, il est élu

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Dorian Cabrol