Ce que les maires ruraux attendent de Dominique Faure, maire de Saint-Orens et nouvelle secrétaire d’État en charge de la Ruralité

Application de l'Agenda rural, mise en place d'un plan "Villages d'avenir" et rééquilibrage des dotations de l'Etat aux communes : la maire de Saint-Orens et nouvelle ministre des ruralités, Dominique Faure, est attendue de pied ferme par Michel Fournier, président de l'association des maires ruraux de France. Entretien.

Dominique Faure
Dominique Faure, devant l’Assemblée nationale, lors de la rentrée parlementaire. / Crédit photo Pauline Chambost

Maire de Saint-Orens, petite ville en première couronne de Toulouse, pour encore quelques jours, vice-présidente de Toulouse Métropole en charge du développement économique, nouvelle députée (Renaissance) de la 10e circonscription de Haute-Garonne, Dominique Faure a été nommée secrétaire d'Etat à la ruralité lundi 4 juillet.

L'élue centriste n’est pourtant pas une experte des problématiques rurales. Elle l'a reconnu elle-même au micro de France Bleu Occitanie. Surpris par cette nomination, le président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), Michel Fournier, attend de voir si la nouvelle ministre sera à la hauteur des enjeux et préoccupations exprimés par les élus et habitants des campagnes et des villages. « Sans procès d’intention », précise-t-il.
Qu'est-ce que la nomination de Dominique Faure évoque aux maires ruraux ?
Nous demandions qu’une personne soit nommée à ce poste. Nous sommes satisfaits que cela ait abouti. Cela dit, il . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Gael Cérez