Football Leaks : Eder, bourreau des Bleus et produit spéculatif

L'attaquant du Losc et héros portugais de la finale de l'Euro 2016 a connu un début de carrière chaotique au Portugal où il fut tour à tour la propriété de plusieurs fonds d'investissement peu scrupuleux. C'est ce que révèle le premier volet de notre enquête sur le football-business dans les Hauts-de-France à partir des documents Football Leaks.

20150616 – Portugal – Italie – Genève – Andrea Ranocchia et Eder
Eder a connu un parcours chaotique avant de devenir le héros de l’Euro (© Clément Bucco Lechat – Wikimedia Commons)

Souvenez-vous, le 10 juillet 2016. L'équipe de France devait remporter la coupe d'Europe de football. Son Euro, joué devant son public. Toutes les conditions étaient réunies pour une grande liesse collective. Et puis, après 109 minutes d'un match globalement apathique, un Portugais venait gâcher le dimanche soir de millions de Français, en décochant une frappe lointaine, puissante, précise, à ras de terre, qui ne laissa aucune chance au gardien tricolore.

Ce bourreau, c'est Eder. Encore inconnu quelques mois auparavant en France, ce Portugais d'origine bissau-guinéenne est arrivé par la petite porte à Lille en février 2016, à la faveur d'un prêt. Mais avant d'être ce footballeur du Losc haï des supporters français, le joueur a été un véritable produit spéculatif, triste symbole d'un sport dénaturé par l'argent-roi. C'est ce que révèlent les documents Football Leaks, transmis à Mediacités et France 3 Nord-Pas-de-Calais par le consortium European Investigative Collaborations (EIC) et Mediapart.

Acheté « à la découpe » par deux sociétés

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Sylvain Morvan