Affaires des frais à la MEL : la défense gratuite… et illégale du président Castelain

Par un subtil jeu de passe-passe, le président de la Métropole européenne de Lille, Damien Castelain, et son directeur général des services, Bruno Cassette, tous deux inquiétés par la justice pour des fautes d’ordre privé, font payer leurs frais d’avocats par la collectivité. En toute illégalité.

Castelain_Cassette
Damien Castelain et Bruno Cassette. Illustration Jean-Paul Van der Elst

Par un subtil jeu de passe-passe, le président de la Métropole européenne de Lille, Damien Castelain, et son directeur général des services, Bruno Cassette, tous deux inquiétés par la justice pour des fautes d’ordre privé, font payer leurs frais d’avocats par la collectivité. En toute illégalit . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Jacques Trentesaux