"Allez-les voir si vous voulez, mais ce sera sans moi ! » Quand Martine Aubry fâchée, elle toujours faire ainsi. Ce vendredi 22 mai, Edouard Philippe vient d’annoncer que le second tour aura lieu de 28 juin et les proches de la maire de Lille – Audrey Linkenheld et Arnaud Deslandes en tête – lui rappellent qu’il va falloir relancer les négociations avec les Verts. Mais la maire de Lille boude toujours. Depuis le gros clash de la mi-avril rapporté par Mediacités, elle ne décolère pas.

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h