Non-lieu général dans le dossier du Grand Stade de Lille

[INFO MEDIACITÉS] La chambre d’instruction a rendu, mercredi 19 janvier, un arrêt de non-lieu général dans le dossier d’attribution suspecte du grand stade de Lille à la société Eiffage. Mais l’affaire n’est pas encore tout à fait close.

Stade2.Lille.VF
Le stade Pierre Mauroy de Lille construit par Eiffage. Photo JT pour Mediacités

Il aura fallu plus de dix ans pour que la justice soit rendue. Ce mercredi 19 janvier, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai a rendu un arrêt de non-lieu généralisé dans le dossier de l’attribution du Grand Stade de Lille à la société Eiffage en 2008 ouverte par un dépôt de plainte (simple puis avec constitution de partie civile) par le lanceur d’alerte nordiste Eric Darques. Les magistrats du siège ont donc mis plus d’un an pour confirmer l’ordonnance du juge d’instruction Jean-Marc Cathelin datée du 14 décembre 2020.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jacques Trentesaux