«C’est une usine qui tourne jour et nuit, en faisant du bruit car les déchets d’aluminium sont manipulés en vrac. Certains jours, surtout en été, les odeurs de métal et de plastique brûlé envahissent le quartier. Nos tables de jardin sont régulièrement recouvertes de poussières suspectes, tout comme les cours des deux écoles à proximité », témoignent deux habitants du quartier du Marais de Lomme, membres du collectif du même nom. Dans leur collimateur : la fonderie d'aluminium Refinal, installée à moins de cent mètres de chez eux, sur un terrain partagé entre Lomme et sa voisine Sequedin.

Outre la pollution atmosphérique, les riverains dénoncent les norias de camions chargés de barrettes d’aluminium sortant de l'entreprise ; les véhicules encombrent leurs rues étroites et des pièces tombent régulièrement de bennes mal bâchées (divers rapports de la police municipale en attestent). Et ils s'alarment bien sûr de l'impact de ces nuisances sur la valeur de leurs biens immobiliers...

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois