Encadrement des loyers : à Lille, les propriétaires fraudeurs peuvent dormir sur leurs deux oreilles

À Lille, 43 % des offres de location ne respecteraient pas le plafond autorisé. Il s’agit du plus fort taux de dépassement constaté dans les villes et agglomérations françaises où l’encadrement des loyers a été mis en place. En cause, l’insuffisance des contrôles ainsi qu’une criante absence de sanctions pour les fraudeurs.

Encadrement des loyers Lille proprietaires fraudeurs (3)
En place depuis un peu moins de trois ans à Lille, l’encadrement des loyers est encore très insuffisamment respecté par les propriétaires. Photo : Matthieu Slisse / Mediacités

Ils s’appellent Martin, Léo et Quentin, ils ont la vingtaine, sont étudiants à Lille, aiment boire des bières en terrasse même sous la drache, mais ils ont un autre point commun. Chaque mois, ils paient aussi une centaine d’euros de trop pour la location de leur appartement : leurs propriétaires ne respectent pas l’encadrement des loyers, en place depuis mars 2020 à Lille, Lomme et Hellemmes.

Le T2 de 32 mètres carrés que Quentin Saison, 21 ans, partage avec sa petite amie dépasse de 90 euros le seuil maximal autorisé. Pour leur grand appartement à deux pas de la place de la République, Léo et ses trois colocataires règlent chacun 95 euros de trop : 380 euros de dépassement au total. Martin, installé dans le Vieux-Lille avec deux copains étudiants comme lui, décroche la palme avec 435 euros de trop-perçu par son propriétaire chaque mois. Leur loyer hors charges s'élève à 1 410 euros, or, pour leur T4 de 85 mètres carrés, il ne devrait théoriquement pas excéder 975 euros mensuels.                             

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 14 minutes

Par Matthieu Slisse