Manque de personnels, propreté qui laisse à désirer, urgences débordées, direction fortement critiquée : le Vinatier, paquebot de la psychiatrie hospitalière en Rhône-Alpes, est au bord du naufrage. La situation dure depuis des années, mais l’établissement connaît ces derniers mois un nouvel accès de fièvre . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois