Lego, stades de foot, sondages… les folles dépenses de com’ de Laurent Wauquiez

Des cantines scolaires aux stades de foot, la région Auvergne-Rhône-Alpes impose sa marque tous azimuts. Quitte à dépasser le budget, plus de 7 millions d'euros cette année. Un marketing territorial offensif, qui sert parfois plus les ambitions politiques de Laurent Wauquiez que l'image de sa région.

LYON L.Wauquiez and X.Niel present the “European Silicon Valley”.
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Photo : Sipa

Laurent Wauquiez n’a pas perdu son âme d’enfant. Mais quand certains élus s’initient au Meccano institutionnel ou au Monopoly budgétaire, le président de la région Auvergne‐Rhône‐Alpes, lui, préfère les Lego. Cet été, le patron des Républicains inaugurait à Clermont‐Ferrand l’exposition « Ma Région en briques » : quatorze monuments emblématiques du territoire reproduits en miniature via le célèbre jeu de construction. La basilique de Fourvière, la caverne du Pont‑d’Arc et, bien sûr, l’incontournable cathédrale Notre‐Dame du Puy‐en‐Velay, fief de Laurent Wauquiez, tous dupliqués grâce à « 257 000 briques et 1600 heures d’assemblage », proclame le site de la collectivité. L’ensemble a été installé à l’Hôtel de Région de Lyon de septembre à fin novembre.

L’objectif ? « Que vous vous appropriez ce que sont nos racines et d’où vient notre pays », expliquait‐il aux adolescents invités lors de l’inauguration. De quoi mettre en avant le patrimoine de la région, mais aussi l’un des thèmes de prédilection du patron des Républicains. Un petit coup de com’ au budget conséquent : selon les informations recueillies par Mediacités, l’événement aura tout de même coûté la « bagatelle » de 218 554 euros, versée au prestataire Epicure Studio, en comptant le coût de la communication et des ateliers pédagogiques ! Soit près de 85 centimes d’euros par brique de Lego exposée. 

Ce genre de dépense n’empêche pas la collectivité de crier sur tous les toits être « la région la mieux gérée de France » depuis près d’un an. Le slogan apparaît sur la photo d’une mère et de son enfant, dans une publicité pleine page dans la presse régionale‐ voire nationale comme dans Le Monde …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Favorite

Par Morgane Remy