Incendie mortel route de Vienne, à Lyon : la police mise en cause

La jeune femme qui a péri avec sa fille dans l’incendie présumé criminel dans le 8e arrondissement, le 9 février dernier, avait signalé à plusieurs reprises les agissements d’un groupe de dealers face à la boulangerie détruite par l’explosion.

Boulangerie-routedeVienne-Lyon (1)
Le samedi 9 février au soir, une explosion suivie d’un incendie dévaste l’immeuble du 125, route de Vienne, dans le 8e arrondissement de Lyon. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Ils étaient un millier. Ce jeudi 14 février, famille, amis, collègues, voisins, élus et anonymes ont rendu hommage lors d’une marche blanche à Clara et à sa fille Anna, 4 ans. Les deux femmes ont péri dans l’incendie de leur appartement, samedi 9 février dernier, situé au-dessus de la boulangerie du 125, route de Vienne, dans le 8e arrondissement de Lyon. Ce soir-là, une explosion dévaste le commerce peu après 20h30 puis les flammes gagnent l’ensemble de l’immeuble de deux étages. Dès le lendemain, le parquet de Lyon privilégie « la piste criminelle et l’hypothèse d’un acte volontaire ». L’enquête est confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ). Et selon nos informations, une juge d’instruction a depuis été saisie.                 

Après le temps du recueillement, celui des interrogations. Celles des habitants de ce quartier du Grand Trou, celles des proches des victimes. Les témoignages recueillis par Mediacités convergent vers une question : les forces de l’ordre ont-elles suffisamment pris au sérieux les signes annonciateurs du drame ? Car depuis l’automne, la boulangerie

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Nicolas Barriquand