Cent-quatre-vingt-un patients atteints du Covid-19 étaient, à la date du 29 septembre dernier (dernier décompte communiqué), hospitalisés au sein des Hospices civils de Lyon, dont 40 en réanimation. Si le chiffre est toujours en deçà du pic d’avril dernier - jusqu’à 167 patients en réanimation le 6 avril -, il s’approche inexorablement du seuil des 30% de places en « réa » occupées par des malades du coronavirus, seuil au-delà duquel le gouvernement pourrait faire basculer Lyon en état d’alerte maximale, à l’instar de Marseille ou, depuis ce week-end, Paris et sa première couronne.    

Face à cette deuxième vague, la direction des Hospices civils de Lyon a pris les devants, assure-t-elle. Dès le 15 septembre, elle communiquait sur la constitution de dix semaines de stock de protections pour les 18 570 soignants qui officient dans l’ensemble des établissements du CHU. Cette réserve, calculée sur la base de la consommation maximale des services lors de la crise du printemps, serait

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !