Sécurité : face à la « colère » des habitants, le jeu d’équilibriste des pouvoirs publics lyonnais

Rodéos, tapages nocturne, faits divers... Confrontés à des collectifs qui réclament des mesures rapides en matière de sécurité et attaquent l'Etat en justice, élus, magistrats et policiers sont sommés d’agir alors même que les chiffres de la délinquance ne sont pas univoques. 

060_collectif_presque_ile_en_colère_Lyon_2019
Contrôle de police dans la Presqu’Île de Lyon en 2019. / © Photo : Antoine Merlet

«J’habite ici depuis trente ans, mais 20 types qui se tapent dessus sous mes fenêtres, je n’avais jamais vu ça. » Attablée dans un café de la Guillotière, dans le 7e arrondissement de Lyon, Nathalie Balmat est catégorique : « La réponse des pouvoirs publics n’est pas adaptée à ce qu’on vit ». Cette riveraine, qui travaille dans le domaine de la communication, énumère les petites incivilités et les irruptions de violences qui constituent, à ses yeux, le quotidien du quartier, en particulier autour de la place Gabriel Péri à proximité de l’arrêt de métro : vols à l’arraché, nuisances sonores, occupation de l’espace public, halls d’immeuble squattés… « Le soir surtout, c’est souvent invivable », soupire-t-elle.

Après avoir regroupés les récits de plusieurs habitants via une page Facebook, Nathalie Balmat a pris la tête, à l’automne 2019, du collectif La Guillotière en colère. Pour « faire partie du débat », explique-t-elle. Pendant la campagne des municipales, l’association a interpellé les candidats et réclamé des actes. « On a identifié trois problèmes : la sécurité, la tranquillité, la propreté. Et on a tous fait le constat que

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 15 minutes

Par Mathieu Périsse