À l’aéroport Lyon Saint-Exupéry, les agents de sûreté « au bord de la rupture »

Course au « débit de passagers » sur fond de réduction d’effectifs : les salariés des sous-traitants de l’exploitant de l’aéroport Vinci, chargés de la sécurité des vols, s’alarment de la dégradation de leurs conditions de travail. La baisse du trafic aérien n’a pas arrangé leur situation. Au contraire.

Aeroport
Depuis 2019, deux sous-traitants se partagent le marché de la sûreté (contrôle des passagers et des bagages) à l’aéroport Saint-Exupéry. Illustration : Jean-Paul Van Der Elst.

C’est un paradoxe : la crise du Covid-19 a mis à terre l’activité de Lyon Saint-Exupéry - -70% de trafic en 2020 - mais jamais les alertes sur la sûreté de l’aéroport n’ont été aussi nombreuses et inquiétantes… Depuis un an [lire l’encadré En coulisses], Mediacités a

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Par Isabelle Jarjaille