Psychiatrie : le « fonctionnement délétère de la direction » plonge l’hôpital de Saint-Cyr au Mont d’Or dans la crise

L’agence régionale de santé vient de placer sous administration provisoire ce centre hospitalier de santé mentale qui couvre l’ouest et le nord du Rhône. La décision fait suite à un courrier de 50 médecins, dont Mediacités et Le Monde ont eu connaissance, qui accable la direction de lourds dysfonctionnements. Des accusations corroborées par la vingtaine de témoignages que nous avons recueillis.

202211-Centre hospitalier St-Cyr
Au centre hospitalier de Saint-Cyr au Mont d’Or. Image : capture d’écran d’une vidéo promotionnelle de l’établissement.

Coup de tonnerre dans le secteur médical lyonnais. Le centre hospitalier de Saint-Cyr au Mont d’Or est placé sous administration provisoire à partir de ce mardi 15 novembre et pour une durée de six mois. La décision prise par l’Agence régionale de santé (ARS) - rarissime pour une structure qui ne rencontre pas de problèmes financiers - suspend les attributions du conseil de surveillance, ainsi que celles du directeur et du directoire. Avec 350 lits et près de 800 personnels médicaux et paramédicaux, cet établissement de santé mentale couvre l’ouest et le nord du département du Rhône.

Dans un communiqué de presse diffusé la semaine dernière, l’ARS évoque « un nombre conséquent de signalements » qui témoignent de « relations conflictuelles au sein de la gouvernance, qui débordent sur le climat de travail interne et contribuent à nuire au fonctionnement du centre hospitalier ». Sans aucun doute, le courrier signé par

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Par Jennifer Simoes