Derrière le super‐méthaniseur de la métropole de Lyon, le risque d’une diffusion de la pollution aux PFAS

Sur le papier, le projet est paré de toutes les vertus : d’ici à 2029, le Grand Lyon construira pour 80 millions d’euros une unité de méthanisation qui produira du biogaz et du compost destiné aux agriculteurs. Problème : comme l’a repéré Mediacités, les boues d’épuration qui l’alimenteront pourraient être contaminées aux perfluorés ou « polluants éternels ».

2024-01-Vue Methaniseur-Pierre-Benite
En vert, le futur méthaniseur de la métropole de Lyon sur le site de la station d'épuration de Pierre-Bénite. Image : métropole de Lyon.

Et si nos selles et nos urines étaient utilisées pour produire du compost ? L’idée paraîtra évidente ou saugrenue, selon les sensibilités. Les écologistes à la tête de la métropole de Lyon parient en tout cas sur le retour à la terre des excréments des habitants de l’agglomération par la grâce de la méthanisation. Le tout dans une logique de « circularité, que nous n’avons pas forcément besoin d’expliciter », soulignait Philippe Guelpa‐Bonaro, vice‐président du Grand Lyon chargé de l’énergie, lors de la présentation du projet en conseil métropolitain, le 11 décembre dernier.

Au cœur du dispositif,  un méga‐méthaniseur, voté donc le mois dernier, doit être mis en service en 2028 ou 2029 sur le site de la station d’épuration (STEP) de Pierre‐Bénite, au sud de Lyon. La STEP de Saint‐Fons, de l’autre côté du Rhône, sera aussi raccordée afin de mutualiser le futur équipement. L’investissement est 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 7 minutes

Favorite

Par Lucas Martin-Brodzicki