La raffinerie Total de Donges et d’autres industries dans le collimateur de l’Etat

Dix ans après la grande pollution de l'estuaire de la Loire, le site pétrolier est à nouveau mis en cause pour des «manquements majeurs». La "police de l'environnement" s'intéresse aussi aux 4000 autres installations polluantes des Pays de la Loire. Avec des moyens limités.

Raffinerie_de_Donge
La raffinerie Total de Donges / Photo: Simon Auffret

À 71 ans, la raffinerie Total de Donges porte difficilement ses 32 000 kilomètres de canalisations. C'est la conclusion d'une mise en demeure envoyée en août dernier au géant pétrolier français par la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (Dreal) des Pays de la Loire. L'administration souligne « des manquements majeurs » dans la maîtrise d'exploitation du site et rappelle des « risques potentiels de pollution des eaux et des sols en cas de rupture des équipements ».         

Une mise en garde qui vise les longues tuyauteries qui parcourent le site, où sont traitées chaque année près de 11 millions de tonnes d'hydrocarbures. Et la Dreal de lister de nombreux « désordres », ces signes d'usures le long des rangées de canalisations et sur les cuvettes de stockages de fuel brut. Appuyée par la préfecture de Loire-Atlantique, la « police de l'environnement » va même plus loin : le recensement et la modernisation des équipements, responsabilité de Total, est « insuffisante ».

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Par Simon Auffret