Installée depuis début 2012 dans le très beau bâtiment de l'ancienne clinique Saint-François, au 15 rue Deshoulières, l'équipe du quotidien Presse-Océan, propriété du groupe SIPA - Ouest-France, a appris mardi lors d’une réunion du CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail), son prochain déménagement. Selon un salarié du groupe, le bail des locaux a déjà été dénoncé. 

A ce jour, aucun projet de fusion éditoriale n'est prévue entre les deux titres. Le groupe Ouest-France souhaiterait simplement réaliser une opération immobilière lui permettant d'économiser le prix du loyer de la rue Deshoulières. Située entre le boulevard Guist'hau et l'ancienne maison d'arrêt aujourd'hui détruite, cette rue se trouve au cœur d’un secteur en pleine expansion immobilière depuis l’ouverture de l’hôtel Radisson dans l’ancien palais de justice.

Les salariés de Presse-Océan, une trentaine, pourraient se voir attribuer les 4e et 5e étages, en partie disponibles, de l'immeuble de Ouest-France situé au 2, Quai François Mitterrand, sur l'île de Nantes. Le déménagement serait prévu au printemps 2019. 

L'immeuble noir face à la Loire accueille déjà la rédaction nantaise de Ouest-France, celle de 20 minutes et l'antenne de la radio Hit West. L'information a également été dévoilée au CHSCT de Ouest-France, ce matin.

Parallèlement à ce déménagement, Presse-Océan travaillerait également pour la rentrée sur . . .

Il vous reste -4% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !