Lundi 17 mars, la famille Lungu, migrants roumains d’origine rom, a regardé le discours d’Emmanuel Macron à la télévision, comme 35 millions de personnes en France, ce pays où ils vivent depuis plus de 10 ans. « On est en guerre contre le virus ! »  répète Amalia, la plus à l’aise de la famille avec le français. Depuis début mars, après des années passées sur le bidonville de La Neustrie, à Bouguenais, non loin de l’aéroport, ils habitent désormais en HLM à Vertou. En fin de semaine dernière, adultes et enfants ont bravé l’interdiction de déplacement pour revenir sur le terrain nettoyer leurs caravanes laissées vacantes. « On veut les maintenir propres pour venir y fêter l’anniversaire des enfants avec tous nos proches quand le . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois


Armandine Penna
Après avoir été correspondante du quotidien La Croix au Maroc, elle s’est installée à Nantes pour se spécialiser sur le secteur social. Que ce soit avec les mots ou son appareil photo, son crédo : rendre parole et dignité aux oubliés (personne en situation d’exclusion, de handicap, de migration ou de dépendance). Parmi les journalistes fondateurs de l’association « L’Etabli, des ateliers du social sur mesure », elle anime aussi des ateliers d’éducation aux médias et d’initiation au reportage auprès de publics fragiles.