Pollution industrielle à Saint‐Nazaire : chrome VI, la crainte d’un nouvel amiante

Reconnu comme substance cancérogène, le chrome VI continue d’être rejeté dans l’atmosphère ou inhalé par les ouvriers soudeurs. En raison notamment de la présence d’Airbus et des chantiers navals, le bassin industriel nazairien est particulièrement concerné par ces rejets nocifs.

Maison_Quartier
La maison de quartier de Méan-Penhoët au cœur de ce quartier populaire, face aux Chantiers de l'Atlantique. Photo : Nicolas Guillon

Au pied du pont de Saint‐Nazaire, le quartier de Méan‐Penhoët représente à lui seul un morceau d’histoire de la ville. Du haut des portiques géants des Chantiers de l’Atlantique, un siècle et demi de construction navale, de mises à flot glorieuses mais aussi de luttes ouvrières, vous contemplent. Avec ses alignements de pavillons blancs coiffés d’ardoise et ses petits cafés semblant tout droit sortis de cartes postales en noir et blanc, Méan‐Penhoët raconte une France populaire qui, au milieu des sites classés Seveso, a résisté à la désindustrialisation tout en respirant les fibres d’amiante à pleins poumons.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Nicolas Guillon