Le village de « tiny houses » à Rezé : les coulisses d’une chaotique co‐construction

Il devait rassembler entre quinze et vingt micromaisons sur un terrain de 7000 mètres carrés. Finalement, le village de tiny houses lancé en 2019 à titre expérimental par la Ville de Rezé ne rassemble que quatre personnes dans leur habitat léger posés sur un terrain de 900 mètres carrés. Récit d'une démarche mal née.

Deux des quatre tiny houses de Rezé. Photo : Farah Sadallah

Cela fait maintenant deux ans qu’Émilien, José et Florent cohabitent sur un terrain du quartier Ragon dans le sud de Rezé. Chacun vit dans une « tiny house », une maisonnette roulante en bois de 20 mètres carrés tout compris. Ils ont été rejoints par Anaïs, également locataire du terrain, il y a un peu plus d’un an. Selon la convention de mise à disposition signée avec la mairie, cette petite communauté pourra rester sur place jusqu’à dix ans maximum. Une première expérience de village tiny houses pour des habitants de Loire‐Atlantique, voire au‐delà.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Cet article concerne la promesse : 
Voir toutes les promesses de vos élus

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Farah Sadallah