Les associations « impactées » par la montée des logiques du privé

La recherche de l’efficacité dans le champ social a conduit les gouvernements à raisonner en chiffres et en mesure d’impact au risque de nuire aux notions de non-lucrativité et d’intérêt général propres aux associations, estime un collectif d'associations dans un récent rapport.

dessin 15
Dessin : Jean-Paul Van Der Elst

Alerte danger ! Réunies au sein d’un nouvel Observatoire citoyen de la marchandisation des associations, différentes structures dénoncent un glissement insidieux et peu évoqué : l’irruption des logiques venues du secteur privé lucratif dans leur univers. « Faire plus avec moins, appliquer des impératifs de performance, mettre les associations en concurrence via des appels à projet ou appels d’offres… » Autant de tendances qui percutent profondément le fonctionnement et la finalité même des associations citoyennes non‐lucratives, peut‐on lire dans le rapport intitulé « Marchandisation et financiarisation des associations » qui vient d’être rendu public. 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Jacques Trentesaux