CHU Leaks : bataille politique autour de l’hôpital toulousain

Quatre jours avant la fuite de plus de 26 000 documents confidentiels des hôpitaux de Toulouse, la gauche et la droite toulousaine s'écharpaient en conseil municipal au sujet du CHU. Depuis, l'opposition accuse carrément la majorité d'immobilisme.

capitole toulouse
Le Capitole à Toulouse. / © Sylvain Morvan

Le 2 avril, les CHU Leaks de Mediacités offraient un éclairage glaçant sur la situation au sein du centre hospitalier toulousain : graves dysfonctionnements techniques, manque d’effectif, mise en danger des patients. Quatre jours plus tôt, l'élu PCF Pierre Lacaze avait déjà tenté de placer l'hôpital au coeur des débats en présentant un voeu, au nom des groupes d'opposition socialiste et communiste, lors du conseil municipal de Toulouse. Ce 30 mars, il était question de demander à l’Etat « d’assumer les investissements et la modernisation de l’hôpital ». Mais ce voeu n'a finalement jamais été mis au vote. « La majorité a proposé des amendements qui le dénaturaient totalement, accuse aujourd'hui le groupe d'opposition socialiste. Les élus socialistes et communistes ont donc décidé de le retirer. »                                    

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Sylvain Morvan