Aéroport de Toulouse : l’actionnaire chinois continue de vider les caisses

L'actionnaire chinois vient de faire adopter en conseil de surveillance le principe de reverser 100 % du résultat de l'aéroport en dividendes pour les cinq prochaines années. Ce changement de règle pourrait rapporter près de 170 millions d'euros aux actionnaires, d'après des documents confidentiels consultés par Mediacités.

FRA-TRANSPORT-AVIATION-BLAGNAC AIRPORT
Un avion décolle depuis l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le 23 décembre 2014 (Photo : Fred Scheiber).

Depuis son arrivée en 2015, Casil Europe, l’actionnaire chinois de l’aéroport de Toulouse, n’a cessé de chercher à maximiser ses profits. Et ce n’est pas fini ! Alors que le doute plane sur une vente prochaine de ses parts, le groupe chinois vient de faire adopter en conseil de surveillance le principe de reverser 100 % du résultat de l’aéroport en dividendes pour les cinq prochaines années. Ce changement de règle pourrait rapporter près de 170 millions d’euros aux actionnaires, d’après des documents confidentiels consultés par Mediacités ! Et ce n’est pas tout : pour continuer à s’engraisser, l’actionnaire chinois, qui est toujours soutenu par l’État, souhaite encore ponctionner la trésorerie de l’infrastructure toulousaine. Explications.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Favorite

Par Isabelle Jarjaille