Convention citoyenne en Occitanie : exercice démocratique ou opération de com’ ?

À la Convention citoyenne organisée à la rentrée, la Région Occitanie a ajouté une votation… qui a réuni 0,5% de la population régionale. À défaut d’éclairer les conseillers régionaux, cet ersatz de démocratie participative a permis à Carole Delga de briller. Facturé près de 900 000 euros par des industriels du secteur, l’opération en questionne plus d’un, à gauche comme à droite.

convention collective BQ
Le journal de la Région Occitanie n'a pas manqué de se faire l'écho de la convention citoyenne et de la votation. / © FM

Les mots varient au gré des plans et schémas régionaux, mais l’ambition reste la même : « Repenser notre modèle de société ». Carole Delga l’avait dit l’an dernier une fois sa « feuille de route Occitanie 2040 » adoptée ; elle l’a redit, jeudi 19 novembre, à l’ouverture du vote de l’acte 2 de son « Green New Deal ». Les crises sanitaire, économique, sociale et environnementale intervenues ou amplifiées entre‐temps n’ont fait que renforcer les convictions de la présidente socialiste du conseil régional. Une seule chose a changé, semblerait‐il : la place des habitants.

Pour « bâtir un monde plus juste, plus durable », Carole Delga a eu la bonne idée de mettre ses concitoyens à contribution cet automne. Ainsi sont nées la Convention citoyenne, puis la votation pour l’Occitanie, initiatives bienvenues à l’heure où la défiance vis‐à‐vis des élites politiques atteint des sommets. Une innovation démocratique « unique en Europe », tente de se persuader l’ancienne secrétaire d’État de Manuel Valls dans La Dépêche du Midi.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 13 minutes

Favorite

Par Adrien Disson et Adeline Lebrun