Comment Toulouse participe à la guerre au Yémen

Avion ravitailleur, satellite espion, la filière aéronautique et spatiale toulousaine fait aussi dans le militaire. Sorti des usines d'Airbus, Thales et Thales Alenia Space, ce matériel de guerre pourrait avoir été utilisé par des pays soupçonnés de violer le droit international au Yémen.

POLAR JUMELLE gris avion noir
Illustrations Jean-Paul Van der Elst

"À Toulouse, la question de la production de matériel militaire ne fait absolument pas partie du débat. »

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 10 minutes

Par Eva Thiebaud