La liste de Haute-Garonne en commun de Georges Méric a confirmé au second tour ses bons scores de dimanche dernier. En raflant 23 cantons sur 27, malgré une abstention monstre de 63,74% au second tour, la liste d’union de la gauche (PS, PCF, PRG, Génération.s, Place publique, Nouvelle donne, Mouvement républicain et citoyen, Gauche républicaine et socialiste), s’arroge 46 sièges sur les 54 que compte le conseil départemental, autant qu’en 2015. Le président du conseil départemental, lui-même réélu dans le canton d’Escalquens aux côtés de la sénatrice Émilienne Poumirol, par 22,8 % du corps électoral, a pu célébrer sa victoire qu’il a attribuée au « rassemblement des forces de gauche ». Un rassemblement qui aura les coudées franches pour les six années à venir, face à une opposition presque inexistante.
!function(){"use strict";window.addEventListener("message",(function(e){if(void 0!==e.data["datawrapper-height"]){var t=document.querySelectorAll("iframe");for(var a in e.data["datawrapper-height"])for(var r=0;r . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois