« Educs de rue » : les effets pervers de la politique du chiffre à Toulouse

Cinq ans après son passage sous la tutelle de Toulouse Métropole, le service de prévention spécialisée est à la peine. La multiplicité des politiques déployées et la mise en place d’une organisation descendante heurtent les éducateurs qui déplorent une "politique du chiffre" et craignent le brouillage de leurs missions.

Educ prev 1 ER
Comme ses collègues éducateurs de rue, Eric travaille essentiellement dans les quartiers prioritaires. / Crédit photo Emmanuel Riondé

C'est une phrase qu'elle n'a pas digérée.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Par Emmanuel Riondé