Les faux semblants du contrat signé entre Enedis et Toulouse Métropole

Alors que plusieurs collectivités s'estiment lésées dans leurs contrats de distribution d’électricité avec Enedis, Toulouse Métropole se félicite d’avoir imposé des clauses avantageuses. En réalité, elle n'a pas obtenu grand chose.

2023-06-Enedis-Toulouse
Enedis a le monopole de la distribution d'électricité en France. / Illustration N. Barriquand - Mediacités.

Dans un monde où l’énergie est plus que jamais devenue une problématique autant géopolitique que financière pour les collectivités, les entreprises et les ménages, le maintien en état du réseau électrique est un enjeu primordial. Entretenir les pylônes, postes source et fils électriques aériens ou enterrés est l’objet de négociations entre Enedis, distributeur d’électricité, et chaque collectivité propriétaire des réseaux. 

À ce jour, l’entreprise se félicite d’avoir signé « 95 % » de ses contrats, mais pour cela les décideurs publics locaux ont dû s’asseoir sur des centaines de millions d’euros, sans obtenir de garantie sur les investissements à venir. En cause : un modèle de contrat négocié, en 2017, par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) et France Urbaine, association d’élus présidée à l’époque par Jean‐Luc Moudenc, maire (anciennement Les Républicains) de Toulouse.

Pour de nombreux observateurs, ce nouveau contrat transforme Enedis en « poule aux œufs d’or » aux frais – indirectement – des contribuables locaux et des usagers. De fait, d’après un document confidentiel sur les orientations stratégiques d’Enedis, présenté en conseil social et économique (CSE) en mars 2022 et consulté par Mediacités, la filiale d’EDF devrait verser 3,7 milliards d’euros de dividendes à sa maison‐mère pour la période 2022–2024. Une manne particulière attrayante si l’État décidait de céder …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Favorite

Par Isabelle Jarjaille