Chauffage au bois : un élu toulousain prend une buche

L'élu toulousain Jean-Jacques Bolzan a affirmé sur Twitter que le feu de bois n'émettait aucune pollution. Une ineptie qui a valu à l'adjoint au maire de se faire épingler sur Twitter.

2024_JANVIER_TOULOUSE_Bolzan Woessner
L'élu toulousain Jean-Jacques Bolzan s'est fait épingler sur Twitter pour ses inepties sur la pollution liée au bois de chauffe. / Illustration GC

On gagne toujours à ne pas sortir de son champ de compétence. Vendredi 5 janvier, quelques heures après le déjeuner, un adjoint municipal toulousain a fait étalage de ses méconnaissances en matière de pollution atmosphérique. Ce jour‐là, Jean‐Jacques Bolzan décide de réagir sur un réseau social à un message publié la veille par une journaliste du Point.

« Ok, il va faire froid, écrit Géraldine Woessner, rédactrice en chef du pôle Environnement de l’hebdomadaire. L’occasion de rappeler que NON, ce n’est pas une raison pour relancer le chauffage au bois, de très loin la première source de pollution !» Et de renvoyer vers un dossier du magazine intitulé « Chauffage au bois : un scandale sanitaire, une bombe climatique ».

https://www.mediacites.fr/breve/toulouse/2023/05/25/quand-jean-jacques-bolzan-confond-specialites-locales-et-localisme/

Est‐il acceptable en 2024 de s’attaquer à cette tradition millénaire qu’est le feu de bois ? Pas pour Jean‐Jacques Bolzan.«Quelle ineptie !, moque l’élu toulousain. Le chauffage bois ne pollue pas si le bois est bien sec ! Ce n’est qu’avec le bois humide qu’il pourrait y avoir des particules fines. Stop à l’intox ! Et laisser (sic) vivre les gens !» Et toc.

Quelques minutes plus tard, la journaliste aux 99 000 abonnés prend la peine de répondre à l’élu, suivi par 7 000 personnes : « Cher Monsieur, en tant qu’élu, vous devriez prendre garde à vérifier vos informations – et à ne pas propager d’idées fausses. N’hésitez pas à lire cette enquête. Je peux même vous l’adresser, si vous le souhaitez. Bonne journ …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Gael Cérez