Grand Ouest : une bourse pour former les journalistes à la sécurité informatique

Partenaire de Mediacités dans le lancement de sa plateforme d'alertes sécurisées, Lanceur d'enquêtes, l'association nantaise GoLeak propose à dix journalistes du Grand Ouest de suivre gratuitement une formation à la sécurité informatique et à la protection des sources. Candidatures jusqu'au 28 février.

sécu info

Il y a un peu plus de quatre mois, Mediacités lançait sa plateforme d’alertes locales sécurisée baptisée Lanceur d’enquêtes, en partenariat avec l’association GoLeaks (1). Mais parce que protéger ses sources en amont ne suffit pas toujours, l’association nantaise a lancé début février une bourse pour former dix journalistes à la sécurité informatique et à la protection des données.

Cette bourse finance deux jours de formation menés, en juin prochain, par Damien Nicolas, partenaire de l’association GoLeaks. Celui-ci a conçu un plan de formation dédié à la sécurité pour les journalistes. Il est activiste dans les communautés informatiques et infosec, contribue ou a contribué aux projets Cafés Vie privée Nantes, FAI Maison et est également formateur professionnel.

Au terme du module, les journalistes seront notamment capables de maîtriser la confidentialité de leur navigation sur internet, de gérer et de protéger leurs mots de passe et leurs documents les plus sensibles, sur leur ordinateur comme sur leur téléphone portable. Le parcours inclut également une découverte des principaux outils du lancement d’alerte, notamment la plateforme Globaleaks utilisé par GoLeaks et Mediacités pour Lanceur d’enquêtes.

Totalement gratuite, la formation s’adresse à tous les journalistes du Grand Ouest, quel que soit leur statut (pigiste, rédacteur, rédacteur en chef) et le média pour lequel ils travaillent. Le dépôt des candidatures s’effectue jusqu’au 28 février sur le site de l’association. Un jury constitué de représentants des clubs de la presse de Normandie, Bretagne, Loire-Atlantique, Anjou et Vendée sélectionnera ensuite les 10 candidats retenus.

(1) : Et avec l’appui de l’ONG Nothing2Hide.

Aucun commentaire pour l'instant

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publié le

Temps de lecture : < 1

Par La rédaction de Mediacités