Le lycée Averroès, « victime collatérale » d’un contexte anti‐Islam

Devant le tribunal administratif, la préfecture du Nord a dénoncé des liens supposés entre le lycée privé Averroès et « la mouvance des Frères musulmans ». Le spécialiste des rapports entre islam et politique Haoues Seniguer décrypte pour Mediacités ce concept fourre-tout et dénonce une «  présomption de culpabilité » auquel l'établissement privé musulman doit, selon lui, faire face.

Seniguer
Haoues Seniguer est maître de conférence en sciences politiques à Sciences Po Lyon et spécialiste des rapports entre islam et politique. Photo : DR

« Séparatiste ». C’est le qualificatif qu’a accolé la préfecture du Nord au lycée privé musulman Averroès de Lille, le 24 janvier, au cours de l’audience devant le tribunal administratif de Lille. « Nous disposons d’éléments qui permettent de montrer l’adhésion à une doctrine qui irrigue l’intégralité de l’établissement et qui n’est pas compatible avec les valeurs de la République », a martelé l’avocat François Pinatel. Une accusation basée sur des liens supposés avec la « mouvance des Frères musulmans ».

Alors que les juges examinent la demande de suspension de la décision préfectorale – injustifiée et illégale, selon les avocats de l’association Averroès -, Mediacités a interrogé le spécialiste des rapports entre islam et politique Haoues Seniguer. Le maître de conférences en sciences politiques à Sciences Po Lyon retrace l’origine et les évolutions de l’idéologie des Frères musulmans avant de dénoncer « le poison du soupçon » dont est, selon lui, victime le lycée Averroès. Une situation emblématique d’une « ambiance générale de mise à l’index de l’Islam de France ». 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Favorite

Par Matthieu Slisse