Le maire de Sainghin « droit dans ses bottes » après sa mise en examen

Suite à nos révélations hier concernant sa mise en examen et celle de deux autres personnes (un agent et un ex-agent) pour « harcèlement moral », Matthieu Corbillon se dit « surpris par la tournure des événements ».

matthieu-corbillon-mise-examen-harcelement-moral
Le maire de Sainghin-en-Weppes, Matthieu Corbillon, est mis en examen pour « harcèlement moral ». Photo : page Facebook officielle “Matthieu Corbillon / Vivre à Sainghin”

Comment réagissez-vous après vos 48 heures de garde-à-vue de la semaine dernière ?

Je suis surpris de la forme que j'ai eu à subir. Une simple convocation devant le juge aurait permis de respecter l'homme que je suis. Cette épreuve ne fut pas traumatisante uniquement pour moi. Elle l'est aussi pour ma femme et mes trois enfants. Les gendarmes sont venus à mon domicile à 7 heures du matin. Ma plus jeune fille était encore présente. Après qu'ils m'ont emmené, elle était en larmes, effondrée. Mes trois enfants sont anéantis, ma femme est bouleversée. Tout cela aurait pu être évité.

Vous êtes soupçonné de harcèlement moral. Comment réagissez-vous aux faits qui vous sont reprochés ?

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Nadia Daki