Mediacités : En six ans, le trafic et la consommation de drogues ont presque doublé à Nantes. Même si la ville n'a pas la compétence régalienne pour lutter directement contre ces dérives, comment aborde-t-elle ce problème ?
Gilles Nicolas :
« Contrairement à ce que sous-entend parfois l'opposition municipale, le trafic de drogues n'entre effectivement pas dans le cadre des missions naturelles de la Ville, même si elle s'en préoccupe par la force des choses. J'ai été très intéressé par ce qui s'est dit à la conférence des villes France Urbaine , à Paris, en septembre dernier. Le maire LR de Nice Christian Estrosi, qui n'est pourtant pas de mon bord politique, y a notamment déclaré à propos du trafic de drogues qu'il « faudrait que le gouvernement, au lieu de passer son temps à dire “on fait confiance aux collectivités”, le fasse vraiment ». Alors qu'un plan de lutte anti-drogues vient d'être lancé, nous, représentants des maires des grandes villes, n'avons même pas été consultés. Nous sommes pourtant en première ligne sur ce sujet depuis 40 ans. Dès lors, c'est à l’État d'assumer ces augmentations inquiétantes.

Que pensez-vous sur le fond de ce nouveau

Il vous reste 68% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Nicolas Mollé
Journaliste depuis une vingtaine d'années, j'ai démarré mon parcours dans la presse professionnelle spécialisée dans l'industrie de la musique, dans un titre aujourd'hui disparu nommé Musique Info Hebdo aux Editions Larivière (Rock & Folk). J'ai aussi été pigiste pour des médias aussi variés que RFIMusique, Le Télégramme, Points de Vente, L'Echo de la Presqu'île, l'Hebdoscope, l'Excellent Maghrébin, Livres Hebdo, Rue 89, Concertlive.fr, Les Inrocks... J'ai été journaliste économique pendant cinq ans pour Le Journal des Entreprises du Morbihan (à l'époque où ce mensuel était intégré au groupe Le Télégramme). Mais j'ai aussi développé des aptitudes à l'interview et au reportage ainsi qu'à tous les formats journalistiques, de la brève à l'enquête, en passant par le portrait. J'ai vécu à Paris, Belfort, près de Vannes et désormais à Nantes, depuis 2014.