Public-privé : « Mieux s’armer pour éviter les conflits d’intérêts »

La journaliste Isabelle Jarjaille, auteure de "Services publics délégués au privé : à qui profite le deal ?" (Editions Yves Michel), plaide pour une législation permettant de limiter la collusion entre les entreprises privées et l'administration publique.

AUTOROUTE QUINCIEUX
Le Grand Lyon financera la moitié de la construction d’entrées et sorties sur l’A46 à hauteur de Quincieux alors que ces travaux sont censés être payés par les péages encaissés depuis des années par la société d’autoroutes APRR. photo : N.Barriquand/Mediacités

A quand remontent les premières délégations de services publics ?

Le principe de la délégation au privé de services publics est très ancien : déjà sous l'empire Romain, la construction d'aqueducs a parfois été confiée à des acteurs privés. En France, l'une des premières concessions a été mise en place avec la construction du Canal du Midi : l’État a délégué le chantier à un entrepreneur, Pierre-Paul Riquet, au 17e siècle. Ses descendants en ont gardé l'exploitation jusqu'à la moitié du 20e siècle ! Les partenariats publics privés se sont développés massivement dans la deuxième moitié du 19e siècle avec la révolution industrielle, au rythme de la construction des chemins de fers et des réseaux d'eau, de gaz, d'électricité. Ainsi la ville de Lyon a délégué la gestion de l'eau à la Générale des eaux dès 1853. Cette société, devenue Veolia, gère encore aujourd'hui le réseau qu'elle a construit !

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Sylvain Morvan