En janvier 2016, Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille (MEL), annonçait la réalisation d'une ligne de tramway nouvelle, de dix kilomètres, entre Lille et Lesquin. Depuis, le projet, calé sur l'horizon 2023, n'a guère avancé. Et passé l'effet de surprise, les interrogations se multiplient sur l'utilité de cet équipement, sur son tracé mais aussi sur la pertinence du mode de transport retenu, le coût et le financement de l'infrastructure.

Dans un contexte de mystère et de bouches cousues, justifié par le renouvellement . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.