1. Quand les bus seront-ils gratuits à Dunkerque ?
Engagement tenu ! Fin 2013, Patrice Vergriete promet de rendre les bus gratuits à Dunkerque, si sa liste (divers gauche) gagne l'élection municipale. Devenu maire et président de la communauté urbaine, il lance une expérimentation le week-end dans 17 communes dès septembre 2015. Le succès est au rendez-vous avec une fréquentation en hausse de 29 % le samedi et de 80 % le dimanche. Le réseau fait voyager 5 000 personnes de plus par jour de gratuité, avec des pics pendant les soldes et le carnaval. Le 3 septembre 2018, le réseau sera gratuit 7 jours sur 7 pour les 200 000 habitants de la CUD (communauté urbaine de Dunkerque).

2. La gratuité crée-t-elle de l'insécurité ?
Contrairement aux idées reçues, le climat est plus serein dans les bus pendant les périodes de gratuité. Le nombre d'actes de malveillance a chuté de 59 % depuis 2015. « Davantage de gens prennent le bus, ce qui se traduit par plus de contrôle social et moins d'insécurité », résume Cédric Ghesquieres, directeur général de la ville et de l'environnement à la CUD. Les familles sont les premières bénéficiaires du service et la mixité sociale se renforce. « La gratuité désamorce les conflits liés à la possession d'un ticket en règle », confirme le sociologue Henri Briche, dans une enquête livrée à la collectivité en mars 2017. En revanche, le taux de fraude a bondi le reste de la semaine, passant de 5 % en 2014 à 6,5 % en 2016 : les usagers ne veulent plus payer un service bientôt gratuit...

3. Pourquoi le projet s'accompagne-t . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.