«Abjection », « ignominie », « chasse à l’homme », « haine »… Face aux révélations de Mediacités sur le remboursement de ses dépenses privées sur le budget de la métropole de Lille (MEL), les attaques de Damien Castelain ont été tonitruantes. Depuis, son silence - et celui des autres politiques - est encore plus assourdissant… Hormis une lettre ouverte de comités locaux de Generation.S appelant à la transparence, les autres formations restent bouche cousue.

Le ton employé par le président de la MEL lors du conseil communautaire du 15 juin a stupéfié tout le monde - à l'exception des membres du bureau devant lesquels Damien Castelain avait effectué la même sortie peu avant, comme une répétition générale. « L’intervention de Castelain n’aura pas duré 5 minutes, mais ce sont les 5 minutes les plus brutales qu’on ait jamais entendues dans l’enceinte plutôt feutrée de la Métropole », a relaté notre confrère de La Voix du Nord Sébastien Bergès, dans un tweet.

« Damien Castelain a commis une énorme erreur de communication en solennisant ainsi son discours, estime un haut-fonctionnaire territorial. Il aurait dû attendre d'être interpellé par un élu pour se défendre. » Le coup de gueule aura en tout cas marqué les esprits. La Voix du Nord s'est appuyée sur ce fait pour évoquer l'enquête de Mediacités . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 73% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.