Les conférences de presse dans le milieu du sport sont souvent des grands moments de langue de bois. « Je n'ai pas trouvé un successeur, j'ai trouvé un ami », a assuré, vendredi 13 janvier, Michel Seydoux devant un parterre de journalistes venus assister à la passation de pouvoir entre le président du Losc et son repreneur, Gérard Lopez. Ce spectacle débordant de bons sentiments ne fera pas oublier le profil sulfureux du nouveau patron du football lillois. En décembre,