Selon nos informations exclusives, Jean-Paul Luciani réclame 700 000 euros à la Fédération française de rugby (FFR). L’ancien président du Lille Métropole Rugby (LMR) espère ainsi obtenir réparation du préjudice financier, moral, d’image et de réputation, que sa société Escaut Restauration aurait subi, affirme-t-il, en investissant dans le club nordiste jusqu’à en devenir l’actionnaire majoritaire. Confronté à des difficultés économiques fatales, le LMR a été dissous au printemps 2016. Mediacités s’est procuré la lettre recommandée envoyée le 1er août par le cabinet d’avocats Vinchant-Lamoril à Bernard Laporte, le président de la FFR. Si sa requête n’obtient pas satisfaction, Jean-Paul Luciani se dit prêt à saisir le tribunal administratif de Versailles.

« J’ai été dans le rugby pendant 50 ans et je suis touché moralement par cette affaire, nous a-t-il confié, en confirmant nos informations. Je ne suis même plus capable de regarder un match à la télé et encore moins d’aller dans un stade. J’ai joué au rugby dès l’âge de 9 ans et on m’a inculqué des valeurs de respect. Je ne me doutais pas que ce sport était finalement comme ça. J’ai été un peu naïf. A l’époque, il a fallu 8 mois pour faire la lumière sur la situation financière réelle du LMR… » Afin de renouer avec le tissu associatif sportif, Jean-Paul Luciani, franchisé de plusieurs établissements de restauration rapide dans le Nord, a accepté le rôle de

SOURCEPhilippe Kallenbrunn
Philippe Kallenbrunn
Journaliste de sport, avec un penchant prononcé pour le rugby, j'ai travaillé au sein des rédactions de Midi Libre, France Soir et Midi Olympique. Je collabore essentiellement aujourd'hui au Journal du Dimanche, à L'Equipe, au Figaro et à Attitude Rugby. J'ai récemment publié deux livres d'enquête : "Les années Saint-André, autopsie d'un fiasco" (Solar, mars 2016) et "Peur sur le rugby" (Marabout, septembre 2017).