À rebours de la surenchère sécuritaire, des promesses de « Kärcher » et des grandes annonces de campagne (« diviser le nombre de délinquants » ou encore « doubler le nombre de policiers sur le terrain d’ici 2030 »), Mikael Corre s’est délibérément inscrit dans le temps long, celui de l’observation. Dans un numéro spécial de La Croix paru vendredi 14 janvier, le journaliste livre quarante pages d’un récit rare et sincère. « Fatigué des discours sur la police qu’on devrait avoir, je voulais simplement raconter la police que l’on a. Et comprendre : que peut-on vraiment attendre d’elle ? »

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois