Ils s’appellent Dariusz, Grezgorz, Pavel, Zygmunt ou Karol. Vendredi dernier, le 5 mai 2017, la 5e chambre du tribunal de grande instance de Lyon (TGI) s’est penchée sur le sort de 24 ouvriers polonais embauchés en travail détaché. Seul média présent, Mediacités a suivi cette audience édifiante à plus d'un titre sur la réalité des salariés "détachés"... En 2015, ces hommes ont posé parquets, linos et moquettes pour la société lyonnaise Tapis François Entreprise. Cette très petite entreprise qui, cette année-là, a r . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.