«Les personnels vivent depuis trop longtemps avec le mépris qu’éprouve Serge Dorny pour presque tout ce qui n’est pas lui. » La charge est lourde. En 2014, les artistes, techniciens, agents d’accueil et de l’administration de l’opéra de Lyon tombent de leur chaise : leur directeur, sur le départ depuis des mois pour l’opéra de Dresde, en Allemagne, ne part finalement plus. Ils publient alors une lettre ouverte et anonyme adressée à la ministre de la Culture, au maire de Lyon et aux membres du conseil d’administration . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h,
ou
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.