Nathan tourne les pages de l’album photo que vient de sortir Laurence, sa compagne, du large buffet de la salle à manger. Devant les souvenirs de leur voyage en Tunisie, le couple constate les changements et le parcours réalisé. « C’est surtout le regard qui est différent, il s’est durci avec les hormones, compare Laurence. Mais on le reconnaît bien. Au fond, il n’a pas tellement changé. » Depuis leur première rencontre il y a dix ans, Nathan se présente au masculin. Il est ce qu’on appelle « FtM » pour « female to male ». Mais . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h,
ou
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.