Attirante, effrayante, elle a le mérite de ne laisser personne indifférent. A Lyon, on l'adore ou on l'abhorre ; on en parle au féminin, or il s'agit d'un quartier : la Guillotière est l'un des territoires de la capitale des Gaules qui polarise le plus les avis... et les clichés. Elle reste difficilement saisissable, car complexe et mouvante. Etendard d'un métissage urbain talentueux pour les uns, elle fait figure pour d'autres de coupe-gorge nocturne, de tête de pont de l'islamisme radical et/ou de l'imp . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.