Ne soyez pas impatient. Voilà ce que sous-entend Alexandre Vincendet dès qu’on le questionne sur ses ambitions. Tout bonapartiste qu’il se prétende, pas question d’organiser un 18 Brumaire pour prendre la tête de la fédération du Rhône des Républicains. Même si beaucoup lui prêtent ce dessein… Le maire de Rillieux-la-Pape se montre, lui, plus sibyllin. A partir de janvier, il dévoilera la manière dont il entend s’investir dans la reconstruction de sa famille politique. Après l’élection . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire la suite de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
Abonnez vous à partir de 1€/mois.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.