Il est comme ça, Max Vincent. Il a beau être souriant, quand il a un truc à dire, il n’hésite pas. Ainsi le 19 novembre dernier, au congrès de l’Association des maires de France (AMF), le premier édile de Limonest a engueulé tout le monde lors d’une paisible table ronde sur l’avenir des intercommunalités. D’abord Françoise Gatel, sénatrice d’Ille-et-Vilaine, coupable d’avoir salué l’innovante Métropole de Lyon. « Elle n’a pas innové, elle a régressé parce qu’aujourd’hui la moitié des maires ne sera pas représentée au conseil de la Métropole », s’est énervé Max Vincent, très remonté. Il faut dire que le sujet l’irrite particulièrement. Puis ce fut au tour de Sébastien Lecornu, ministre de la Cohésion des territoires de se prendre une soufflante, toujours sur le même sujet. Et pour couronner le tout, l’élu de l’Ouest lyonnais

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois